Début de calvitie, que faire avant qu’il ne soit trop tard ?

De plus en plus de jeunes se plaignent d’une chute de cheveux constante et progressive, que ce soit pour des raisons héréditaires ou liées au stress. La calvitie précoce peut avoir des connotations psychologiques négatives et dans les cas où elle survient dès l’âge de 12 ans, il est important d’intervenir immédiatement. Il n’existe pas de traitements miracles, mais il est toujours possible de ralentir et d’intervenir sur la chute des cheveux. Vous pouvez retrouver le témoignage de Guillaume, qui raconte son début de calvitie et donne des conseils.

Établir un diagnostic

En moyenne, une personne perd 10 à 50 cheveux par jour. C’est la condition normale, car notre corps sera capable d’en générer de nouveaux. Cependant, lorsque leur nombre est supérieur à 100, il n’est plus viable.

Toutes les pertes ne sont pas dues à la calvitie, mais peuvent également dépendre de facteurs saisonniers. Au printemps et en automne, la perte de cheveux augmente physiologiquement. Parmi les autres causes possibles, on pense notamment au stress que vous subissez ou à celui infligé à vos cheveux, à l’utilisation de shampoings et revitalisants de mauvaise qualité, à une mauvaise hygiène, à l’utilisation de sèche-cheveux et de lisseurs, ainsi qu’à une alimentation malsaine.

La calvitie, en revanche, concerne un tableau clinique bien défini, dû à un manque d’hormones androgènes, les hormones mâles, et à une prédisposition génétique, c’est-à-dire héréditaire. Pour cette raison, nous ne pouvons pas faire un diagnostic par nous-mêmes, ou pire encore en cherchant des informations sur Internet. Le dermatologue pourra nous dire à quoi est due la perte de cheveux et comment la traiter.

L’alopécie se caractérise par un amincissement de la région centrale du cuir chevelu (région frontale et vertex), les cheveux deviennent minces et la consistance et la couleur changent.

Que faire en cas de perte de cheveux importante ?


Comme nous venons de le dire, pour comprendre si la perte de cheveux est due à des facteurs mutables ou héréditaires, il est nécessaire de consulter un dermatologue, surtout si elle survient à un jeune âge. Beaucoup d’hommes décident de ne pas voir leurs cheveux se décolorer et de se raser immédiatement, mais il faut savoir savoir que nous avons encore de l’espoir pour les sauver.

La première étape consiste à corriger certains comportements en matière de nutrition et d’hygiène capillaire. La nourriture joue un rôle fondamental, même s’il existe une base héréditaire. Il est donc important de consommer des aliments qui favorisent la santé des cheveux (et du corps !).

Un autre facteur peut être dû à l’hygiène. Certains se lavent peut-être trop ou trop peu les cheveux et avec de mauvais produits. Les cheveux doivent être lavés en moyenne trois fois par semaine avec un shampoing adapté à ses besoins. Si vous avez besoin d’un lavage supplémentaire (par exemple pour les sports intenses), le shampoing peut être remplacé par un revitalisant. Quels produits utilisons-nous pour laver nos cheveux ? Les shampoings à un euro ou 2-en-1 (et autres variables commerciales) doivent être proscrits. Le shampoing doit être un produit de qualité et spécifique aux besoins de chacun.

La perte de cheveux, surtout à un jeune âge, n’est pas toujours un symptôme de calvitie. Alors, prenez les choses en main au plus vite !

0
Découvrez notre pharmacie certifiée partenaire - Livraison 24h à domicile - Médicaments de marque Je découvre
+