L’hyperplaquettose

Que sont les plaquettes ?

Les plaquettes font partie du sang dont la principale fonction est d’arrêter le saignement en s’agglomérant et en bouchant les vaisseaux sanguins, par exemple à la suite d’une coupure. Un saignement excessif qui commence sans cause connue et qui ne s’arrête pas dans un délai normal peut indiquer que quelque chose ne va pas avec les plaquettes de l’organisme.

Les saignements anormaux dus à des troubles plaquettaires peuvent être causés par un nombre insuffisant de plaquettes, par des plaquettes qui ne fonctionnent pas correctement ou par un excès de plaquettes. Le nombre normal de plaquettes dans le sang est de 150 000 à 400 000 par millimètre cube.

  • Une faible numération plaquettaire est appelée thrombocytopénie et est causée par le fait que l’organisme ne produit pas suffisamment de plaquettes ou par un trouble qui entraîne la destruction d’un grand nombre de plaquettes par le système immunitaire de l’organisme. La thrombocytopénie peut également être causée par certains médicaments ou par une inadéquation entre les plaquettes d’un nouveau-né et celles de sa mère.
  • Une numération plaquettaire élevée est la thrombocytose, qui est soit transmise dès la naissance, soit causée par une affection, comme un cancer, qui empêche le corps de contrôler le nombre de plaquettes qu’il fabrique.
  • Si les plaquettes ne fonctionnent tout simplement pas correctement, on parle de thrombocytopathie. Une fonction plaquettaire anormale peut parfois exister dès la naissance, mais elle est souvent causée par des médicaments comme l’aspirine et les anti-inflammatoires.

Le saignement plaquettaire se définit par un saignement dans la peau qui provoque une tache violacée désignée par sa taille : pétéchies (petits points rouges ou violets sur la peau), purpura (taches de taille moyenne sur la peau), ecchymoses (zones plus importantes de décoloration ou de meurtrissures). Des saignements peuvent se produire dans d’autres parties du corps, comme les muqueuses, les gencives, les saignements de nez et le tractus gastro-intestinal.

Notre approche des troubles plaquettaires

La thrombocytopénie immunitaire (PTI, aussi appelée thrombocytopénie idiopathique) est le trouble plaquettaire le plus fréquent chez les enfants et les adolescents. Le PTI est un état dans lequel le système immunitaire attaque les plaquettes. Les symptômes comprennent des taches de petite ou moyenne taille (pétéchies et purpura) qui montrent où le saignement s’est produit.

Dans les cas bénins de PTI, aucun traitement n’est nécessaire, si ce n’est une observation attentive par un professionnel de la santé. Cependant, si la numération plaquettaire devient très basse ou si le saignement est important, votre fournisseur de soins de santé peut commencer immédiatement un traitement avec des corticostéroïdes, des immunoglobulines intraveineuses ou des immunoglobulines anti-D (qui affectent le système immunitaire et ses interactions avec les plaquettes) ou des médicaments immunosuppresseurs qui rendent le système immunitaire moins susceptible d’attaquer. Si ces traitements ne permettent pas de contrôler le PTI, le fournisseur de soins de santé peut recommander la splénectomie, c’est-à-dire l’ablation chirurgicale de la rate.

 

0
Découvrez notre pharmacie certifiée partenaire - Livraison 24h à domicile - Médicaments de marque Je découvre
+