Qu’est-ce que la rosacée oculaire ?

Beaucoup de patients qui viennent à notre cabinet pour des malaises oculaires souffrent de rosacée et ne le savent pas. Dans cet article, nous parlerons d’une maladie qui, par sa fréquence en consultation, mérite toute notre attention et que certains patients se sentent complexés par ce processus, au-delà de l’inconfort que peut produire et dont nous parlerons également ci-dessous.

1. Qu’est-ce que la rosacée et quels sont ses symptômes ?

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Les patients atteints de cette condition ont souvent une rougeur plus prononcée des joues, du nez, du front et/ou des paupières. C’est une maladie plus fréquente chez les femmes (mais pas exclusivement) après l’âge de 30 ans.

2. Causes

La cause exacte de la rosacée n’est pas connue aujourd’hui. Cependant, plusieurs facteurs peuvent influencer son apparition, tels que les dysfonctionnements du système immunitaire, la génétique elle-même (il y a des patients dont les parents ont aussi cette maladie) ou certains micro-organismes. En ce sens, il semble que le Demodex Folliculorum soit un germe qui pourrait jouer un rôle important dans son apparition. Bien que Demodex soit un acarien présent régulièrement dans le follicule pileux de l’être humain, il semble être présent en plus grand nombre chez les patients atteints de rosacée, ce qui suggère qu’il pourrait causer une certaine réaction dans la peau de ces patients et être responsable des symptômes dont ils souffrent. De plus, la présence de Demodex sur les paupières n’est pas rare et nous le détectons plus fréquemment lors de nos consultations chez les patients atteints de rosacée.

3. Pourquoi la situation empire-t-elle ?

Il y a certaines circonstances telles que l’alcool, la chaleur directe sur le visage, certains aliments et certaines drogues, des changements soudains de température, le stress ou les rayons ultraviolets qui peuvent aggraver les symptômes, produisant habituellement une plus grande rougeur des zones affectées. Comme ces facteurs aggravent les symptômes de nombreux patients, il est recommandé de les éviter pour mieux contrôler les symptômes.

Comment traiter la rosacée ?

En premier lieu, un bon diagnostic est fondamental, car de nombreux patients atteints de ce processus ne savent pas qu’ils en souffrent. Aujourd’hui et considérant que la rosacée est une maladie chronique de la peau, nous devons supposer que bien qu’il existe des traitements qui peuvent atténuer ses symptômes, nous ne pourrons pas éradiquer complètement le problème.

Il existe sur le marché des onguents qui peuvent être appliqués sur la peau pour réduire les rougeurs sur les joues, le nez ou le front. De nombreux patients sont complexés par la rougeur des zones décrites et ces traitements peuvent améliorer significativement l’apparence des zones affectées. Habituellement, le même type de pommade n’est pas utilisé pour tous les types de rosacée, il est donc nécessaire de faire un bon diagnostic pour établir quel type de pommade est le plus pratique dans chaque cas.

En ce qui concerne la rosacée oculaire, le traitement est généralement combiné. D’une part, ces patients présentent une sécheresse oculaire par évaporation qui rend la qualité de leur larme déficiente, il est donc important d’utiliser des lubrifiants pour les yeux. L’hygiène des paupières avec des lingettes est également utile dans ces cas. Parfois, des anti-inflammatoires topiques et/ou des antibiotiques oraux sont associés en petites quantités contrôlées qui peuvent améliorer l’inconfort oculaire. Dans les cas plus graves, une hygiène plus profonde des paupières peut être utile.

 

 

0
Découvrez notre pharmacie certifiée partenaire - Livraison 24h à domicile - Médicaments de marque Je découvre
+